10 conseils pour parler de sexualité avec votre ado

tips to talk to your child teenager about sex Laura Meihofer e1613093371859

La santé sexuelle est un concept que nous ne pouvons pas comprendre sans comprendre d’abord la sexualité. La sexualité fait partie de ce que votre enfant est, et de ce qu’il deviendra. Il est important d’avoir des conversations proactives avec les jeunes dès leur plus jeune âge. Ils acquerront une meilleure conscience d’eux-mêmes, de leur propre corps, de leurs limites et comprendront les conséquences de leurs actes. Cela les aidera à faire des choix positifs, sûrs et éclairés dans leur vie.

L’Organisation mondiale de la santé définit la santé sexuelle comme nécessitant « un bien-être physique, émotionnel, mental et social et une approche positive et respectueuse de la sexualité et des relations sexuelles. » La sexualité est affectée encore plus par la façon dont vous vous sentez envers votre propre corps, les décisions sexuelles et l’intimité en général.

Il est très facile de ramener ces grands sujets au niveau des enfants. Souvent, en tant qu’adultes, nous réfléchissons beaucoup trop !

LA SEXUALITÉ EST INFLUENCÉE PAR DE NOMBREUX FACTEURS

Souvent plusieurs d’entre eux à la fois. La sexualité change et se développe avec le temps, ainsi qu’avec l’expérience. Lorsque vous envisagez de parler de santé sexuelle avec votre enfant, réfléchissez à ces facteurs et à la manière dont ils pourraient l’affecter aujourd’hui et à l’avenir.

LES CONSÉQUENCES DE NE PAS PARLER À VOS ENFANTS

Même avant la puberté, le fait de fournir à votre enfant un langage correct et une compréhension de ses parties intimes lui donne du pouvoir. Cela les aidera à avoir le vocabulaire nécessaire pour :

  1. Savoir quand dire NON
  2. Être capable de communiquer avec vous ou un professionnel de la santé en cas de souci.

QUAND DEVEZ-VOUS ENTAMER LA CONVERSATION

La puberté peut commencer dès l’âge de 8-10 ans, selon le développement de votre enfant. Je connais personnellement des femmes qui ont eu leurs premières règles à 11 ans sans comprendre ce qui se passait, car personne ne leur a jamais expliqué leur corps à temps. Si votre enfant est en pleine puberté, il commence déjà à explorer davantage son corps et se pose probablement des questions. Donnez-lui les moyens de comprendre et de s’approprier son corps et son intimité, afin qu’il puisse la protéger.

10 CONSEILS SIMPLES POUR COMMENCER UNE CONVERSATION SUR LA SANTÉ SEXUELLE AVEC VOTRE ENFANT

1 . Soyez toujours de leur côté, et faites-leur savoir

Il est important que vos enfants sachent qu’ils sont inconditionnellement aimés, que vous êtes là pour eux quoi qu’il arrive, et il est naturel qu’il y ait un certain malaise à ce sujet.

2 . Utilisez ce qui vous est présenté

Les enfants sont bombardés d’images par les médias. Discuter de ce qu’ils voient peut être un moyen simple d’engager la conversation. À NE PAS FAIRE : Profiter de ce moment pour critiquer les personnages. Au contraire, utilisez-le pour ouvrir la conversation sur tous les choix possibles qui s’offrent à eux, et sur les conséquences bonnes et mauvaises de chacun de ces choix.

3 . Soyez honnête

Si vous ne savez pas quelque chose, soyez honnête à ce sujet. Ensuite, recherchez-le ensemble et soyez prêts à apprendre les uns des autres. Il est bon que les enfants sachent que les parents ne savent pas tout. Apprenez-leur à chercher par eux-mêmes et à décider quelles sources d’information sont fiables.

4 . Laissez-les vous apprendre quelque chose

Permettez-leur de vous dire ce qu’ils savent, ou ce qu’ils ont entendu, sans jugement. Une grande partie de l’information que les jeunes apprennent provient des médias, de leurs amis ou de leurs pairs. Il est très important de prendre le temps de les féliciter pour ce qu’ils savent et de dissiper les idées fausses, le cas échéant !

5 . Discutez du fait de donner ET d’obtenir le consentement

Expliquez-leur que personne n’a le droit de les pousser à faire quoi que ce soit, pour quelque raison que ce soit, et qu’ils doivent toujours obtenir le consentement de leur partenaire AVANT toute interaction physique. Il n’y a aucun problème s’ils ne veulent pas faire ce qu’une autre personne fait. Encouragez-les et donnez-leur les moyens de comprendre qu’ils peuvent retirer leur consentement à TOUT moment au cours d’une relation sexuelle, tout comme le partenaire avec lequel ils sont.

6 . Aperçu du plaisir

Je trouve qu’il est plus facile d’expliquer cela en passant simplement en revue l’anatomie et en faisant le lien avec ce que l’on voit dans les médias. Il est important d’expliquer que cela fait partie d’une santé sexuelle saine et que c’est quelque chose qu’ils peuvent définir eux-mêmes.

7 . Maintenir la conversation

L’adolescence est définie comme la période de 10 à 19 ans, mais les enfants sont très curieux au sujet des corps, des bébés et du fonctionnement des choses bien avant l’âge de 10 ans. Répondez honnêtement aux questions de votre enfant, au fur et à mesure qu’elles se présentent. Gardez vos réponses simples, mais ne vous sentez pas obligé d’offrir plus d’informations que ce qu’il a demandé. Faites-lui savoir que vous êtes toujours prêt à discuter davantage.

8 . Encouragez la neutralité corporelle

La sexualité a beaucoup à voir avec la façon dont on se sent par rapport à son propre corps et à soi-même. On constate une augmentation des troubles alimentaires, non seulement chez les filles mais aussi chez les garçons, en raison des médias. Le fait d’avoir une bonne estime de soi et de s’aimer soi-même aidera votre enfant à se sentir à l’aise pour établir des limites solides pour lui-même.

9 . Décrire les conséquences de divers choix

Les médias présentent généralement l’activité sexuelle sous un jour positif, mais le sexe n’est pas toujours parfait et agréable. Sans utiliser de tactiques d’intimidation, expliquez honnêtement ce qui peut se produire si l’on fait des choix dangereux, par exemple : un rapport sexuel oral non protégé peut entraîner une IST. Expliquez ce que cela peut donner d’un point de vue physique et émotionnel. Il y a des répercussions évidentes, mais qu’en est-il des répercussions plus nuancées ? Aidez-les à apprendre à réfléchir aux conséquences et à prendre une décision en connaissance de cause.

10 . Soyez doux avec vous-même

Nous sommes littéralement en train de changer pour devenir une meilleure génération qu’avant. Il y a parfois encore quelques maladresses. C’est normal ! Alors reconnaissez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.